Il m’en aura fallu du temps avant d’être totalement séduite par une recette de gnocchis…souvent trop pâteux, trop mous mais surtout peu présentables…En voyant les magnifiques photos de Virginie sur son post de Février dernier, je me suis dit : pourquoi pas moi ? très bien expliqué et le tout en images, j’avais de l’espoir de pouvoir enfin me régaler !

Ce fut bien sûr une vraie réussite : très très agréable à travailler, c’est surtout l’étape « façonnage » qui est enfantine à réaliser. Il ne faut surtout pas passer à côté des explications de Virginie car franchement, on peut être sûrs à 100 % d’avoir un beau rendu (clic pour aller sur son post). Servis en garniture, en plat principal avec une sauce maison comme ici ou juste beurrés, ils sont parfaits. 

Comme la recette originale, il est possible de cuire les pommes de terre avec leur peau et de les peler ensuite. Pour plus de facilité, je les ai pelées avant cuisson.  

                                                          gn-copie

 

Pour une cinquantaine de gnocchis :

- 400 g de pommes de terre (rattes du Touquet ou variété à purée) 

- 100 g de farine

- 1/2 c à c de sel fin

- 1 jaune d’oeuf

Mettez à bouillir une casserole d’eau salée. Pelez les pommes de terre (ou non), plongez-les dans l’eau bouillante pour 30 à 35 minutes (selon leur taille et la variété). Egouttez, passez-les au presse-purée au-dessus d’un saladier (pelez-les si vous ne l’avez pas fait avant). Ajoutez-y le jaune d’oeuf, la farine, le sel, pétrissez pour obtenir une boule homogène et non collante ; si nécessaire et par petites cuillerées, complétez de farine jusqu’à ce que les doigts n’adhérent plus du tout à la pâte.

Divisez en quatre. Farinez un plan de travail et roulez une 1ère partie en boudin. Coupez des tronçons de même taille, roulez-les en boules entre la paume des mains. Faites la même opération avec les autres parts de pâte.

Posez une fourchette partie bombée au-dessus sur le plan de travail. Posez une boule sur le sommet des dents de la fourchette, tenez la boule avec l’index et tout en appuyant un peu dessus, faites-la rouler, placez votre index sur le haut du gnocchi marqué par la fourchette et descendez (n’hésitez pas à vous aidez de la photo sur le blog de Virginie).

Au fur et à mesure de leur confection, placez-les sur une planche en bois farinée. Couvrez d’un torchon si vous ne les cuisez pas tout de suite. Dans le cas contraire, mettez à bouillir une grande casserole d’eau légèrement salée. Plongez les gnocchis dans l’eau en les faisant glisser de la planche. Dès qu’ils remontent à la surface, ils sont cuits. Egouttez.

 

 Pour la sauce « amatriciana » (tomates, viande et piment) qui a nappé les gnocchis (pour 4 personnes) : 

- 100 g de fines tranches de poitrine fumée (environ 7 tranches)

- 100 g de jambon sec

- 400 g de tomates pelées en dés en conserve

- 20 cl de coulis de tomates

- 1/2 gros oignon 

- 15 cl de vin blanc sec

- 1 feuille de laurier

- piment moulu (à doser selon la force et votre goût pour l’épicé)

- une grosse c à s de parmesan râpé 

 

                                                          gn2-copie1

 

Détaillez les viandes en fines lanières. Chauffez 3 c à s d’huile d’olive dans une large casserole, faites revenir les viandes, le 1/2 oignon haché, le piment dosé et le laurier jusqu’à ce que les oignons soient translucides et que la poitrine et le jambon aient rendu du jus. Mélangez de temps en temps.

Mouillez ensuite avec le vin blanc, laissez évaporer sur feu vif, (il ne doit rester que très peu de jus) ajoutez les tomates pelées en conserve et le coulis. Ne salez pas à cause des viandes. Couvrez la casserole et laissez mijoter sur feu doux 30 minutes. En fin de cuisson, incorporez le parmesan râpé qui rendra cette sauce amatriciana onctueuse. Mélangez bien pour le faire fondre. Servez avec les gnocchis ou les pâtes de votre choix.