bûche 2

 

Il était temps que vous la publie celle là ! Le mois de Décembre est toujours le plus chargé, avec le boulot et nos propres préparatifs des fêtes, je n'ai pas beaucoup de temps pour le reste, mais j'adore cette période et l'ambiance qui règne, toutes les gourmandises de Noël (surtout cet aspect là d'ailleurs...) et aussi le fait de se retrouver en famille. La magie se ressent encore plus lorsqu'on a des enfants, mais je profite pleinement quand même de cette saison festive et l'aspect bonne cuisine est aussi important que les bons moments passés.

Comme tous les an, je définie à l'avance le dessert que je veux réaliser pour acheter ce dont j'ai besoin : j'avais envie cette année d'une bûche qui reflète bien l'hiver, en restant simple visuellement et surtout que les saveurs incontournables de Noël soient là, j'entends marron et chocolat (que seraient les fêtes sans eux?), une note d'orange aussi, je savais que ce serait une recette d'Isabelle (j'en reprendrai bien un bout) que je choisirais, comme celle de l'année dernière, clic ici), à chaque fois que je l'amène à table, tout le monde est épaté (mon beau père m'a même demandé où je l'avais acheté...merci à lui, ou pas...) en premier par la déco et en second par le goût évidemment, bien que j'ai quand même eu quelques soucis à la confection : pour la dacquoise et le crémeux aucun, mais arrivée à la mousse chocolat lait (vu le chaos que j'ai mis dans la cuisine, je m'en souviendrais longtemps !!) la consistance était trop liquide et effectivement j'y ai mis trop de crème (c'est à ce moment là que mon homme entre, renvoyé sèchement par mes soins, dans ces moments là, mieux vaut ne pas me parler...) mais ne me démontant pas, je laisse tomber celle-ci et décide de faire plus de mousse noire pour finir de remplir mon moule. Hop, au congélateur, nettoyage de mon bazar et attente (interminable, me demandant si ça allait être bon...) 

Démoulage le lendemain, san encombre, nette en plus, je la floque, ça me plaît bien et la décore quelques heures avant dégustation : quel soulagement, un vrai délice ! même en l'absence de mousse au lait, c'est peu sucré, le crémeux marron a un super goût, le floquage ne donne par de saveur précise mais un peu de fondant et ce voile de neige, c'est justement ce que je recherchais, simple et beau ! une vraie réussite (ouff). Quant au moule, j'aime beaucoup la forme car on peut y découper directement des parts. 

Source : j'en reprendrai bien un bout 

 

bûche 1

 

Pour le moule Meringa Silikomart (25 par 9 par 7,5 cm de haut) 8-9 parts 

Dacquoise châtaigne : 

- 75 g de poudre d'amandes

- 40 g de sucre glace

- 20 g de farine de châtaigne

- 90 g de blancs d'oeufs (plus ou moins 3) 

- une pincée de sel

- les brisures de 3 marrons glacés (ou confits) 

- 2 c à s de crème de marrons

- 50 g d'écorce d'orange confite coupée en dés

 

Placez votre moule silicone au congélateur (ou gouttière inox chemisée de rhodoïd qui restera une nuit). 

Mêlez poudre d'amandes, sucre glace et farine. Commencez à fouetter les blancs d'oeufs, augmentez la vitesse et ajoutez le sel. Dès que les fouets marquent les blancs, ajoutez petit à petit le sucre glace, intégrez délicatement le mélange de poudres, à la spatule. Coulez sur une plaque de four sulfurisée (ou silicone), à la taille du fond du moule. Semez dessus les briures de marron et les dés d'orange confite uniformément. Enfournez 20 mn à 180-190° (elle devra dorer un peu). Laissez refroidir, nappez de crème de marrons. filmez et réservez. 

 

bûche3

 

 

Croustillant praliné : 

- 50 g de pâte de praliné

- 30 g de chocolat au lait de couverture (Jivara de Valhrona par exemple)

- 20 g de cacahuètes grillées salées (j'ai remplacé par des pistaches grillées hachées)

- 30 g de gavottes émiettées 

 

Faites fondre le chocolat au lait quelques secondes au micro ondes. Si besoin, détendez un peu le praliné quelques seondes au micro ondes et mélangez, ajoutez-y le chocolat fondu, les gavottes et les cacahuètes hachées. Etalez entre 2 feuilles de papier cuisson au rouleau à pâtisserie, sur 3 mm d'épaisseur. Déposez dessus la dacquoise (côté marron dessus), appuyez dessus pour faire adhérer. Taillez le croustillant aux dimensions. Filmez et réservez au congélateur. 

 

Crémeux marron : 

- 40 g de lait 

- 55 g de crème liquide entière

- 15 g de jaune d'oeuf (un petit)

- 1/2 c à s de liqueur de châtaigne (facultatif) 

- 60 g de crème de marrons 

- 2 g de gélatine (1 feuille)

- 50 g de chocolat blanc de couverture (type Ivoire de Valhrona) 

 

Hachez le chocolat au couteau, placez dans un saladier. Trempez la gélatine dans un bol d'eau froide. Versez le lait et la crème dans une casserole et portez à ébullition, versez sur le jaune d'oeuf et mélangez. Reversez dans la casserole, faites épaissir sur feu doux en remuant (cela va assez vite), ajoutez la gélatine essorée et ramollie. Versez sur le chocolat, remuez au fouet et intégrez la crème de marrons et la liqueur. Versez dans 3 cylindres à sucette chemisés de rhodoïd (très pratique, identiques à ceux ci) et congelez une nuit. 

 

bûche 4

 

 

Mousse chocolat blanc marron : 

- 30 g de lait entier 

- 3 g de gélatine (1 feuille et demie)

- 50 g de chocolat blanc de couverture 

- 35 g de crème de marrons

- 120 g de crème liquide entière bien froide (placée une dizaine de mn au congélateur) 

 

Hachez le chocolat au couteau, placez dans un saladier. Trempez la gélatine dans un bol d'eau froide. Chauffez le lait quelques secondes au micro ondes, versez sur le chocolat, patientez 2 mn et mélangez au fouet (si le chocolat n'est pas tout à fait fondu, le réchauffer 30 secondes). Intégrez la crème de marrons, mixez au mixeur plongeant, laissez tiédir (pas trop non plus pour ne pas que ça fige trop). Montez la crème en chantilly au robot, en intégrer 1 c à s dans le mélange sans précaution et le reste délicatement à la spatule. Réservez. 

 

Mousse chocolat noir marron (pour cette mousse, j'ai fais les quantités ci dessous + le double en gardant les mêmes quantités de gélatine et de crème de marrons) : 

- 20 g de crème liquide entière

- 50 g de chocolat noir 70% de cacao (de couverture ou "l'absolu" de Nestlé) 

- 2 g de gélatine (1 feuille) 

- 15 g de jaune d'oeuf (+ ou - 1 jaune)

- 35 g de crème de marrons

- 65 g de blancs d'oeufs 

- 1 pincée de sel 

 

Trempez la gélatine dans un bol d'eau froide. Hachez le chocolat au couteau, placez dans un saladier. Chauffez la crème au micro ondes quelques secondes, versez sur le chocolat, attendez 2 mn et remuez au fouet. Intégrez la gélatine essorée et ramollie, mélangez et chauffez de nouveau quelques secondes au micro ondes en mode décongélation pour que la gélatine soit parfaitement dissoute. Ajoutez les jaunes d'oeufs et la crème de marrons, remuez soigneusement. 

Montez les blancs en neige avec la pincée de sel, versez-en 1 c à s dans le chocolat sans précaution et le reste délicatement à la spatule. 

Montage : coulez la mousse chocolat blanc dans le moule, gardez 2 mn au congélateur. Ajoutez les crémeux au centre (pour la taille du moule, recoupez le dernier crémeux pour qu'il comble les trous et aille jusqu'au bout), enfoncez-les à moitié. Continuez avec la première mousse noire, étalez sur les crémeux et coulez l'autre. Laissez 2 mn au congélateur. Finissez par le montage dacquoise feuilletine, croustillant apparent. Appuyez pour faire remonter la mousse sur les parois. Filmez et gardez 24 au congélateur. 

Le lendemain, placez une semelle à bûche dans un carton. Démoulez la bûche dessus, floquer avec un spray velour alimentaire blanc, tenu verticalement. Réservez 5 h au frigo pour décongeler (personnellement, je fais cette opération la veille). Finalisez la décoration le plus tard possible. Pensez à la sortir 5-10 du froid avant de déguster (plus ou moins selon la température de votre pièce). 

Cette bûche se conservera 2 à 3 jours maximum au frigo. 

 

bûche 5